Division Chimie de l’Environnement

0 341

 



Les préoccupations environnementales et sanitaires conduisent à se tourner vers des technologies de pointe pour le traitement des eaux polluées par des composés toxiques et/ou bio-récalcitrants. Le traitement des effluents liquides devient une priorité pour l’industrie chimique, pharmaceutique, agroalimentaire, papeterie et textile. De ce fait, la Division chimie de l’environnement (DCE) participe au développement de la recherche en environnement en développant une recherche multidisciplinaire entre la chimie, la physique, la biologie et le génie des procédés pour la protection de notre environnement. La DCE traite des problèmes, des réactions et l’effet des substances indésirables dans différentes matrices.

 

Missions et objectifs :

  • Mise en place une politique de gestion des ressources naturelles efficaces,
  • Développement de solutions adaptées aux problèmes de contaminations et de pollutions de différentes origines,
  • Développer et d’industrialiser une nouvelle technologie de dépollution des eaux usées efficace et économique,
  • Réaliser un guide de présentation des techniques de traitement (biologiques, physico-chimiques) pour différents types de polluants,
  • Comprendre le fonctionnement de procédé de traitement et le développement de nouvelles techniques de protection de notre environnement,
  • Promouvoir la dépollution par le procédé photo-catalytique: purification de l’air, élimination des odeurs, nettoyage des revêtements de surface et traitement des effluents liquides,
  • Tester et de valider les techniques de traitement en laboratoire et sur site,
  • Reproduire les résultats scientifiques validés à échelle semi-industrielle, permettant de soutenir le développement de technologies nouvelles et performantes tout en minimisant le risque pour la santé humaine,
  • Assurer des programmes de formation pour le compte du secteur socio-économique dans le domaine des technologies du traitement des eaux usées.

 



EQUIPES DE RECHERCHE

 

Equipe 1 : Mise en œuvre des méthodes de traitement des effluents liquides par procédés physico-chimiques

L’équipe 1 s’intéresse au traitement des milieux aqueux pollués en composés organiques ou inorganiques au moyen de techniques physico-chimiques en vue de minimiser la présence de ces polluants dans les effluents liquides, mais dans un souci surtout de contribuer aux efforts de traitement de l’eau.

La transformation physico-chimique de la matière polluante est donc induite par un éventail de techniques physico-chimiques, telles que la floculation/coagulation, le traitement électrochimique, l’électrocoagulation, l’adsorption, la biosorption, l’oxydation, et la séparation membranaire. L’objectif de l’équipe 1 est la détermination des conditions optimales pour le traitement des divers effluents aqueux, d’où le recours à l’étude entre autres des axes suivants :

  • Rétention par adsorption de métaux lourds et d’effluents organiques,
  • Etude physico-chimique de l’efficacité de solides poreux et de déchets végétaux valorisés en vue de leur application,
  • Analyse et mise en jeu des différents paramètres physico-chimiques de rétention : cinétique, concentration en polluant, pH, température, doses solide/polluant, thermodynamique mécanismes, …etc,
  • Applications des modèles de cinétiques et d’isothermes de rétention,
  • Elimination de composés organiques par électrocoagulation.

 

Membres de l’équipe :

  • Aissa Abdellah (AR),
  • BoudricheLilya (DR),
  • Hadjar Hafida (MRB),
  • Ramdani Mohamed Reda (MRA),
  • Kermad Amina (MRB),

 



Equipe 2 : Traitement des effluents liquides par voie biologique

L’équipe traitement des effluents liquides par voie biologique active sur la valorisation des micro-organismes dans la dépollution des eaux usées en vue de leurs réutilisations. Les thématiques développées au sein de cette équipe sont:

  • Echantillonnage, isolement, identification et application des micro-organismes au traitement des eaux usées,
  • Biodégradation des composés organiques par des micro-organismes (bactéries, champignons, moisissures),
  • Valorisation des déchets dans le traitement des eaux usées.
  • Photosynthèse des algues et des micro-algues et leurs applicationsdans l’élimination de produits pharmaceutiques.

 

Membres de l’équipe :

  • AIT HAMMI Kahina (IR)
  • BABAKHOUYA Nawel (IR)
  • BEHLOUL Samia (IR)
  • BENAMMAR Souad (AR)
  • CHAIB Assia (IR)
  • HAMITOUCHE Adh’ya-eddine (MRA)
  • HAFFAS Maamar (AR)


Equipe 3 : Traitement des effluents industriels par les techniques d’oxydation avancées

Les procédés d’oxydation avancée sont particulièrement appropriés pour le traitement des effluents contenant des composés récalcitrants, toxiques ou non-biodégradables. A titre d’exemple, les micropolluants type anti-inflammatoires non-stéroïdiens. Comparant aux autres procédés, ce dernier offre de nombreux avantages :

  • Fonctionnement sans surveillance,
  • Absence de composés secondaires,
  • Capacité de traiter des composés organiques de faible concentration.

 

Les technologies d’oxydations avancées sont basées sur:

  • Photolyse direct et indirect,
  • Fenton et photo-Fenton homogène et hétérogène,
  • Sono-catalyse,
  • Oxydation catalytique,
  • Photo-catalyse sous irradiation visible et sous irradiation LED,
  • Nanotechnologie et lesprocédés d’oxydations avancées.

 

Membres de l’équipe :

  • Azoug Yacine (AR),
  • Bousalah Dgedgega (IR),
  • Chedri Maamar (IR).
  • Guettaia Djallila (INR),
  • Zazoua Hanane (MRB),


Equipe 4 : Traitement des effluents liquides par les techniques hybrides

Les effluents industriels présentent souvent une charge polluante importante et difficilement biodégradable et son élimination par les techniques conventionnelles s’avère dans certains cas inefficace. D’où l’intérêt de l’utilisation des procédés hybrides, le couplage entre deux ou plusieurs procédés permettre de bénéficier de leurs avantages respectifs, tout en réduisant leurs inconvénients.

L’objective principal de cette équipe est de combiner entre deux techniques de traitement utilisé par les trois premières équipes afin d’améliorer le rendement de réaction, de minimiser le temps de traitement et d’améliorer la cinétique de la réaction. Les techniques hybrides utilisées sont :

  • Adsorption/photo-catalyse,
  • Photo-catalyse/sonolyse,
  • Adsorption/biodégradation,
  • Photo-catalyse/biodégradation.

 

Membres de l’équipe :

  • AIT HAMOUDI Souhila (MRB),
  • BOUARRA Nabil (MRB),
  • HEMIDOUCHE Sabra (MRB),
  • NADJI Nawel (MRB),
  • Nouri Loubna (MRB).
infoTeam

View all contributions by infoTeam

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

contact

Centre de Recherche Scientifique et Technique en Analyses Physico – Chimiques BP 384, Siège ex-Pasna Zone Industrielle Bou-Ismail CP 42004 Tipaza Algeria Phone: +213 (0) 24 32 57 74 +213 (0) 24 32 57 79 +213 (0) 24 32 57 69 Fax: +213 (0) 24 32 57 74 Email: communication@crapc.dz