La chimie de l’environnement constitue une jeune discipline au sein de la chimie .elle traite des réactions et effets des substances dans l’eau, l’air et le sol et leurs impacts sur le monde vivant (hommes, animaux, plantes et microorganismes).

Lors des débats de ces dernières années, certains thèmes ont joué un rôle important comme «le dépérissement des forêts», «les pluies acides le trou d’ozone», «l’effet de serre et les éléments toxiques dans la nourriture» une nouvelle prise de conscience de l’environnement s’est ainsi répandue dans tous les domaines de la société.

L’importance qu’attribue le législateur à la protection de l’environnement se reflète, entre autres ans le nombre déjà important de lois et de règlements qui ont été établis dans ce cadre lors des trois dernières décennies

Les différents axes de recherche de la division

  • Etude de l’évolution spatiale et temporelle de micro-polluants organiques volatils, Semi-volatils et particulaires dans l’air.
  • Analyses des polluants organiques persistants dans l’environnement.
  • Analyses physico-chimiques des eaux.
  • Modification des matériaux appliqués en échange d’ion sur résine et dans les procédés membranaires pour la séparation des ions et purification des rejets.
  • Elimination de polluants organiques et minéraux par adsorption sur de nouvelles matrices adsorbantes à base   d’argile, de charbon et de silices.
  • Recherche de nouveaux matériaux catalytiques métalliques et organométalliques, appliqués dans les domaines de la chimie fine et de la valorisation du gaz naturel.
  • Traitement du chrome issu de rejets d’usines de traitement de surface.
  • Synthèse et caractérisation de nouvelles membranes organiques.
  • Application à la dépollution des effluents et rejets liquides.
  • Biodégradation du phénol et de ses dérivés par diverses souches bactériennes.
  • Phénomène d’adsorption sur diverses substances solides.
  • A chimie des eaux souterraines.
  • Transformations chimiques des constituants des sols.
  • Transformation du phosphore et du fer dans les systèmes aqueux.
  • Analyses des pesticides dans l’environnement humain.

Les objectifs de la division :

Les principaux objectifs de la division sont :

  • Lutter contre les différentes pollutions atmosphériques des sols et des eaux par la conception de nouvelles méthodes d’analyses physico-chimiques.
  • Traitement des eaux par des procédés membranaires et par résines échangeuses d’ions.
  • Dépollution des sols par électro-lixiviation.
  • Elimination des métaux lourds des effluents industriels.
  • Formation et sensibilisation sur les relations entre la maîtrise de la chimie verte et la protection de l’environnement.
  • Offrir des prestations analytiques adaptées à a demande des secteurs industriels et aux besoins des collectivités locales et des laboratoires de recherche.
  • Apporter aide et conseil en matière de réglementation, recherche bibliographique et thématiques sur les problèmes liés aux expertises, à l’assurance qualité et au contrôle de l’environnement.

Prestation de service :

  • Analyses des composés organiques volatils dans l’air ambiant et dans les lieux de travail.
  • Analyses gravimétriques et granulométriques des particules atmosphériques.
  • Analyses de la composition chimique des particules atmosphériques (hydrocarbure, HAPs et ses dérivés nitrés et oxygénés, métaux lourds).
  • Analyses des polluants organiques persistants (POPs) dans l’environnement (Air, Eau et sol)
  • Analyses physico-chimiques des eaux (Température, pH, Conductivité, Oxygène, dissout
  • Analyses DCO et DBO dureté).

 

Amel BOUDJEMAA      Maître de Recherche BChef de Division Chimie de l’Environnement